Jazz sous les pommiers 2017 (1) : Awake

Jazz sous les pommiers, c’est déjà fini… Comme chaque année, de belles découvertes et une admiration toujours renouvelée pour l’ouverture d’esprit particulièrement remarquable qui fait la marque et la qualité de ce festival.

          Très belle idée, mise en place cette année au festival : réserver un créneau afin d’ accueillir trois groupes de jeunes musiciens, pour trois prestations de cinquante minutes, jeudi 25 mai, au Magic Mirrors. Awake, groupe formé en 2011, a clos ces rencontres et a remporté un très beau succès en jouant de larges extraits de son album As we fall, placé sous le signe du lyrisme. Car ces cinq là ont un incroyable sens de la mélodie. Ce qui frappe, à l’issue de ce concert, c’est cette parole remarquablement distribuée, chacun des six musiciens s’exprimant tour à tour, de façon équilibrée : magnifique solo du saxophoniste Romain Cuoq, au son plein et énergique, sur As we fall, puis du guitariste, le très virtuose Anthony Jambon sur Imperfect circle  et The Ballad of Baby C, tandis que Perpetual Motion, aux belles couleurs latines, laisse la parole à un émouvant solo de Florent Nisse à la contrebasse ; le rythme s’anime, le son s’amplifie, et la musique s’envole grâce au grand pianiste Leonardo Montana. Enfin Snake, composition joyeuse et bien rythmée, emporte l’adhésion de la salle grâce au solo particulièrement entraînant du batteur Nicolas Charlier. Entre ballades mélancoliques, silences rêveurs et solos enthousiasmants, ces cinq musiciens nous ont aussi montré leur plaisir d’être là. Sens du partage, influences variées, ouverture d’esprit, lyrisme et swing carré… Awake, incarnation d’un jazz jeune et bien vivant, porté par des musiciens extrêmement doués. Rendez-vous au printemps 2018 pour la sortie de leur prochain album !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *