Sur la route de Coutances…

Ils nous venaient tout droit de Coutances, débarqués du Paris-Granville, à quelques semaines du 39ème festival de Jazz sous les pommiers. Leadeuse du trio, Anne Pacéo est en résidence d’artiste pour quelques mois encore dans la cité de la Manche, où elle sera restée trois ans. L’association des Trottoirs Mouillés a pu renouveler son partenariat avec le prestigieux festival et la faire venir chez nous, samedi 7 mars, avec ses comparses, le contrebassiste Joan Ech Puig, et le guitariste Pierre Durand. On ne présente plus Anne Pacéo. Pour preuve, la salle Louaintier de Flers était pleine, ce soir, y compris d’enfants et d’adolescents venus faire dédicacer leurs baguettes (la classe !) par la plus grande batteuse française. Le trio a proposé en avant-première un programme inédit, mêlant les compositions de chacun des musiciens, révélant trois personnalités différentes, mais ayant de nombreux points communs, dont un sens aigu des rythmes bien marqués et tranchants : la composition Sans titre d’Anne, qui confine au rock après une belle introduction un peu « western », Lalala de Joan Ech Puig, au rythme presque hypnotique, ou encore le programmatique Libertad de Pierre Durand. Mais surtout, les compositions rivalisent de lyrisme : marche funèbre, Llora tu Hijo Ha Muerto, plumes, regrets… des titres évocateurs pour des mélodies subtiles, qui mettent en valeur notamment le guitariste. Pierre Durand est habité et cisèle son jeu sans jamais en faire trop, à la fois brut, lyrique et exigeant. Un trio brillant, en symbiose totale, que l’on espère revoir bientôt, sous les pommiers cette fois !